Raymond Delamarre et l'Exposition Coloniale internationale de 1931 (Paris, Bois de Vincennes)

 

vue-generale

Vue générale du Pavillon des Missions catholiques (à droite) et du Pavillon des Missions protestantes (à gauche).


plan-expo

Plan de l'Exposition.


Nota : Nous avons repris, pour respecter l'exactitude historique, les termes tels qu'ils étaient employés à l'époque, comme par exemple celui d' «Exposition coloniale ».


1°) Le Pavillon des Missions catholiques

- architecte Paul Tournon, 1881-1964
- dessin, photo, plan du Pavillon

dessin-pavillon

 

Au sein de l'Exposition Coloniale, R. Delamarre a créé des sculptures pour le Pavillon des Missions catholiques:
- la statue originale du Sacré-Cœur,
- les statues de quatre des huit "Béatitudes".

photo-pavillon

plan-pavillon
ligne


inauguration-pavillon
cardinaux-pavillon

- inauguration le 10 juin 1931 en présence notamment du Révérend-Père de Reviers de Mauny, de Paul Reynaud, ministre des colonies, du Cardinal Verdier, archevêque de Paris, du Maréchal Lyautey, et de l'Amiral Lacaze.

- Le cardinal Verdier et le cardinal Bourne en cappa magna devant l'autel, le 16 septembre 1931.

On remarque sur ces deux photos la statue du Sacré-Cœur au bas des marches.

ligne

2°) Œuvres de Raymond Delamarre pour le Pavillon des Missions catholiques


Le Sacré-Cœur

- Le Sacré-Cœur, en acajou de Cuba, d'une hauteur de 1,80 m, est dédicacé sur le socle
"À la mémoire de Jean Brunhes, grand chrétien et grand cœur" (1930). Par la suite, ce Sacré-Cœur fera l'objet d'une édition en plusieurs dimensions réduites, bronze ou plâtre : 0,35 et 0,65 m, et terres cuites: 0,32 m et 0,62 m.

- Texte de Jean Patézon à propos du Sacré-Cœur (cliquez sur l'image du texte).



Cliquez sur l'image pour accéder au texte de Jean Patézon.
sacre-coeur
Photo d'origine du Sacré-Cœur de Raymond Delamarre.

Dossier sur le Sacré-Cœur

Les Béatitudes

- Quatre "Béatitudes", sur les huit du Pavillon, en plâtre pour l'Exposition, hauteur 2,60 m:

  • "Bienheureux ceux qui ont le cœur pur car ils verront Dieu"
  • "Bienheureux les pauvres en esprit car le Royaume des Cieux est à eux"
  • "Bienheureux ceux qui pleurent car ils seront consolés"
  • "Bienheureux les pacifiques car ils seront appelés enfants de Dieu"

  • Les quatre autres "Béatitudes" pour le Pavillon des Missions sont l'oeuvre de Mlle Roux, sculpteur.

    - Raymond Delamarre complétera plus tard ses quatre premières "Béatitudes" réalisées pour l'Exposition de 1931 par quatre de sa conception, en bois, de demi-grandeur, en l'Eglise de Saint-Martin de Ré (17):

  • "Bienheureux ceux qui souffrent persécution pour la Justice car le royaume des Cieux est à eux"
  • "Bienheureux ceux qui ont faim et soif de la Justice car ils seront rassasiés"
  • "Bienheureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde"
  • reprise du thème "Bienheureux ceux qui ont le cœur pur car ils verront Dieu" (Mathieu-V-1 à 12)
  • - Enfin, pour l'édition, il reprendra les huit "Béatitudes", d'une hauteur de 0,55 m, en incluant un nouveau thème "Bienheureux ceux qui sont doux car ils posséderont la terre".


    Lettre de Raymond Delamarre à Georges Goyau datant du 12 février 1931: " Il fallait pourtant traduire matériellement, avec tout ce qu'une statue comporte de servitudes et de défini, de pures abstractions...".
    Ce sujet choisi, celui des "Béatitudes", est entièrement novateur à notre connaissance dans l'histoire de l'Art sacré.

    beatitude
    Une des Béatitudes de Raymond Delamarre.

    Dossier sur les Béatitudes
    ligne

    3°) Autres réalisations relatives à L'Exposition

    medaille-1 medaille-2

    medaille-3

    - Plaquette en bronze de format rectangulaire, comportant sur une face le profil du Maréchal Lyautey, commissaire de l'Exposition, sur l'autre l'évocation "EXPOSITION COLONIALE - PARIS 1931". La plaquette sera éditée en bronze de format 31,7x24,5 cm et 7,0x5,5 cm.

    - Médaille en bronze, circulaire, de Lyautey (Édition de la Monnaie de Paris). Diamètre de 68 mm, pour l'Académie des Sciences coloniales.

    montre
    Cliquez sur l'image pour un agrandissement.
    buste

    - Bracelet-montre réalisée par M. Léon Leroy. Raymond Delamarre a participé à la création de cette montre en réalisant le portrait du Maréchal Lyautey qui se trouve sous un couvercle. Cette montre fut offerte par la Ville de Paris au sultant du Maroc à l'occasion de sa visite le 6 août 1931.

    - Buste du Père Daniel Brottier, père du Saint-Esprit, missionnaire au Sénégal, puis responsable des Orphelins Apprentis d'Auteuil. Décédé en 1936. Ce buste exposé dans le Musée des Colonies, Porte Dorée, figurerait aujourd'hui dans les collections du Quai Branly.

    ligne

    4°) Projets sans suite



    Cliquez sur l'image pour un agrandissement.

    croquis
    Cliquez sur l'image pour un agrandissement.

    - Une douzaine de petites médailles émaillées, représentant des thèmes notamment africains, asiatiques ou polynésiens. Réalisées concrètement, elles ne furent pas éditées en grand nombre, semble-t-il. Diamètre de 1,5 cm avec petit anneau pour accroche.

    - Croquis pour l'entrée de l'Exposition : quatre colonnes représentant les quatre continents. Et deux éléphants colossaux!

    ligne

    5°) Situation actuelle des oeuvres qui ont pu être conservées

    - Musée des Années 30, Espace Landowski, 27 avenue Morizet, 92100 Boulogne-Billancourt. Exposition permanente des huit "Béatitudes", en plâtre, hauteur 0,55 m. En réserve, le Sacré-Cœur, en plâtre, hauteur 1,80 m.

    - Église Notre Dame des Missions, 102 avenue Joffre, 93800 Epinay-sur-Seine. Cette église a repris, avec quelques adaptations, Le Pavillon des Missions (par le même architecte, Paul Tournon). À l'intérieur sont placées les quatre "Béatitudes" précitées, en pierre, datant de 1933. Une association, "Les Amis de l'Église Notre Dame des Missions", même adresse, concourt à la restauration de monument classé Monument Historique, y compris ses statues.

    - Église du Sacré-Cœur à Dijon, Côte d'or. La statue originale du Sacré-Cœur, en bois, a été placée près de l'autel.

    - Église Saint Antoine de Padoue, Paris 14ème. Un exemplaire du Sacré-Cœur en plâtre.

    - Église Jean Bosco, 42 rue Planchat, Paris 20ème, crypte. Un exemplaire original de la "Béatitude" exposée en 1931 ("Bienheureux les pacifiques..."), 2,60m de hauteur.

    - Musée des Beaux-Arts de Montréal, Canada. Sacré-Cœur de 0,65 m.

    - Église Saint-Blaise, à Vichy. Sacré-Cœur placé contre la tribune des orgues.

    surrealistes

    Tract des surréalistes contre l'Exposition Coloniale.

    Clin d'œil aux surréalistes, et notamment à André Breton, qui, en 1931, se prononcent contre l'Exposition Coloniale, dénoncant entre autres ses visées impérialistes.


    Association des Amis de l'Atelier Raymond Delamarre sculpteur